Le discours d’Édouard Philippe est le point de départ d’un retour à la vie pour la France

Le discours d’Édouard Philippe est le point de départ d’un retour à la vie pour la France

Le discours d’Édouard Philippe est le point de départ d’un retour à la vie pour la France

Edouard Philippe a présenté le plan de déconfinement tant attendu par les Français à la représentation nationale. J’étais présente avec 39 autres de mes collègues Larem pour l’écouter expliquer cet après-midi à l’Assemblée nationale les étapes du Plan de déconfinement, avec clarté, justesse et transparence : « Voilà le moment où nous devons dire aux Français comment notre vie va reprendre

La méthode sera progressive et territorialisée :

Édouard Philippe l’a rappelé, la date du 11 mai est un objectif de sortie progressive du confinement qu’on pourra atteindre uniquement si les capacités de nos hôpitaux sont rétablies et la circulation du virus ralentie.
Dès jeudi, une carte présentera chaque jour les départements selon une couleur « verte » ou « rouge », en fonction de ces deux paramètres, pour guider la sortie du confinement en fonction des territoires.

« Le déconfinement sera un art d’éxécution ». Et pour réussir, les actions des collectivités, des entreprises et de l’Etat devront être complémentaires et pas concurrentes.

Une autre condition de la réussite est primordiale : chacun doit faire preuve de civisme. Le Premier ministre a appelé fréquemment à la responsabilité de chacun et la conscience individuelle du risque pour faire preuve de discipline.

La mise en œuvre du plan selon le triptyque ‘protéger, tester, isoler’ :

  • Protéger : notamment grâce au port du masque obligatoire dans les transports en commun, dans les écoles, et recommandé dans les commerces où la promiscuité est inévitable (100 millions de masques chirurgicaux par semaine et 20 millions de masques Grand Public par semaine) ; protéger aussi en limitant au strict nécessaire les déplacements inter-régionaux.

  • Tester : notre capacité de tests atteindra 700.000 tests virologiques par semaine à partir du 11 mai, afin de tester toutes les personnes symptomatiques. Ce chiffre est basé sur les prévisions de contamination (3000 pers./semaine X 25 pers. Contact X 7j de la semaine) Les tests s’accompagneront d’une recherche active des personnes rencontrées par les testés positifs.

  • Isoler : les hôtels sont toujours réquisitionnés afin d’isoler les patients atteint du Covid-19 sans forme grave, afin de limiter la propagation du virus.

Notre stratégie pour sortir du confinement est claire : permettre à la vie de la Nation de reprendre progressivement et prudemment son cours tout en contenant l’épidémie. Cela implique des mesures réadaptées en fonction du contexte, et toutes les 3 semaines des ajustements seront faits.

  • Le télétravail est recommandé jusqu’à fin mai au moins. Là où il n’est pas possible, les horaires devront être aménagés pour limiter le croisement dans transports et le port du masque sera nécessaire si les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties.

  • Le Premier ministre a annoncé la réouverture progressive des écoles. D’abord, à partir du 11 mai, les maternelles et écoles primaires pourront ouvrir sur la base du volontariat dans les territoires où la circulation est faible, dans des conditions sanitaires strictes.

  • Tous les commerces (hors cafés et restaurants) pourront ouvrir dès le 11 mai, dans le respect de gestes barrières. L’ouverture des hôtels et restaurants sera décidé fin mai.

  • Les transports en commun resteront limités, notamment pour les trajets inter-régionaux, et le port du masque sera rendu obligatoire.

  • Le Premier ministre a également annoncé la limitation à 10 personnes des rassemblements publics ou privés.

  • Les grands musées, théâtres, cinémas, salles de concerts, salles des fêtes devront rester fermés. En revanche, les médiathèques, bibliothèques ou petits musées pourront rouvrir. Les lieux de culte resteront également ouverts ; le Gouvernement recommandant toutefois d’éviter la tenue de cérémonies durant cette première phase de déconfinement.

« A partir du 11 mai, le succès ne reposera pas sur la seule autorité de l’Etat mais sur le civisme des Français. » a rappelé Edouard Philippe. Cet appel à la responsabilité et à la solidarité est particulièrement important dans un moment où certains élus se transforment en simple commentateurs.

J’ai exprimé ma position favorable au plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe ce soir aux côtés de mes collègues parlementaires présents à l’Assemblée. Nous allons devoir vivre avec le virus et le plan de sortie du confinement va nous aider à changer nos habitudes pour un retour à la vie, coordonné et ordonné.

Close