On ne transige pas avec la déforestation !

On ne transige pas avec la déforestation !

On ne transige pas avec la déforestation !

Hier soir à l'Assemblée nationale, l'exonération de taxe sur l'huile de palme retirée à Total pour son usine de La Mède l'an dernier a été rétablie, presque en catimini, avec le vote d'un amendement qui n'a pas été expliqué, ni précédé d'un débat.

Ce recul est déplorable. J'avais voté en conscience l’année dernière la suppression de l'avantage fiscal concédé à Total. Revenir sur cette suppression est une vraie déception :

  • parce que la déforestation est une catastrophe écologique

  • parce que Total qui fait plus de 3 milliards d'euros de bénéfices en 2018 peut se passer de 80 millions d'euros d'exonérations

  • parce qu'un modèle écologique qui importe des matières premières dans des bateaux qui consomment 300 tonnes de fuel par jour est absurde

Fort heureusement, mes collègues de la Commission des Finances ont décidé ce matin de procéder à une seconde délibération ce soir. Le Premier ministre lui-même a réaffirmé le souhait de majorité de supprimer cet avantage fiscal.

Le courage politique, c'est de résister au lobbying des grands groupes quand l'intérêt général est supérieur. Pour cet amendement, Total a déclaré pas moins de 10 équivalents temps plein et plus d’un million d’euros au titre du lobbying.

Close